Que se passe-t-il (vraiment) dans votre corps à la ménopause ?

La ménopause marque une étape clé dans votre parcours de femme. Mais savez-vous réellement ce qui se cache derrière cette période de transition ? 

14/01/20
Temps de lecture estimé : 5 minutes
Eovi Mcd ménopause

A quoi pense-t-on quand on nous dit « ménopause » ?


Instinctivement, on cite les deux éléments les plus connus : arrêt définitif des règles et fin de la fertilité (la fameuse « horloge biologique »). Oui, la ménopause est un phénomène physiologique naturel, qui intervient à différents âges selon les femmes, entre 44 et 55 ans et qui marque la fin de la fonction reproductive de notre corps. Mais ce n’est pas que ça : la ménopause est aussi un changement hormonal majeur qui entraîne différents types de symptômes, là encore dont la typologie et l’intensité varient selon les femmes. La ménopause est déclenchée lorsque le nombre de follicules ovariens descend en-dessous de 1000. Pour rappel, à la naissance, nous disposons d’1 million de follicules ovariens, dont chacun renferme un ovocyte. Cette réserve diminue naturellement avec l’âge, jusqu’à la ménopause. Or, qui dit ménopause dit arrêt de la production d’œstrogènes. Après 12 mois sans règles, on considère que la ménopause est confirmée. 

La ménopause : une transition progressive


Ce n’est pas un phénomène qui survient du jour au lendemain. Au contraire, la ménopause s’installe par une période de transition, aussi appelée péri-ménopause, qui dure en général plusieurs années.

Entre 1 et 8 ans

C’est la durée que peut prendre la péri-ménopause

 

Alors, comment reconnaître la péri-ménopause ? Vous observez durant cette période vos premiers dérèglements ovariens (parfois très légers) : 
•    Accentuation du syndrome prémenstruel : douleurs, ventre gonflé, irritabilité, déprime…
•    Règles et ovulations irrégulières 
•    Bouffées de chaleur
•    Suées nocturnes

 

Un bouleversement hormonal qui touche le corps tout entier 


Avant toute chose, précisons un fait important : la liste qui suit ne doit pas vous effrayer car il s’agit de symptômes transitoires. La ménopause est une « étape » dont les effets s’atténuent ou disparaissent avec le temps. Les symptômes sont surtout prononcés les 2 ou 3 premières années.

Maintenant que c’est dit, passons au décryptage de ces symptômes. L’arrêt de la production d’œstrogènes n’impacte pas uniquement vos fonctions reproductives. Il faut savoir que ces hormones contribuent au maintien de la température constante de l’organisme. En conséquence de quoi, lorsque leur fabrication s’arrête, les bouffées de chaleur font leur entrée. 

80%

C’est le taux de femmes qui expérimentent des bouffées de chaleur à la ménopause 

A quoi ressemblent ces bouffées de chaleur ? Elles démarrent souvent au niveau du buste et du visage et s’accompagnent de transpiration, frissons, voire d’un sentiment d’anxiété. Généralement, elles durent quelques minutes, plusieurs fois par jour, pendant au moins un an après le déclenchement de la ménopause. Elles peuvent aussi s’installer dans le temps jusqu’à 10 ans. 

L’arrêt de la production d’œstrogènes peut aussi entraîner des troubles génito-urinaires, le vagin, l’utérus et la vessie se révélant très sensibles à ces hormones.

2 femmes sur 3

C’est le taux de femmes ménopausées qui sont concernées par les troubles génito-urinaires

 

Ces troubles surviennent dès lors que le vagin, l’utérus et la vessie perdent de leur souplesse et s’assèchent. Ce sont les « seuls » qui peuvent s’installer de façon un peu plus durable : néanmoins, « un suivi médical régulier avec votre urologue ou gynécologue permet de prendre en charge ces problèmes rapidement » souligne l’Inserm. 
  
La modification du corps est globale (toujours en raison de la carence en œstrogènes) : les seins se transforment, vous pouvez prendre un peu de poids, voir votre peau perdre légèrement en élasticité (ce qui accélère le vieillissement cutané), vos cheveux diminuer en densité, de même que votre pilosité pubienne et au niveau des aisselles… En revanche, une nouvelle pilosité peut faire son apparition au-dessus de la lèvre supérieure et sur les joues (décidément !). Votre humeur peut aussi évoluer, puisque les hormones sexuelles jouent un rôle sur votre activité cérébrale, notamment en matière de contrôle des émotions et du comportement. 

40%

C’est le taux de femmes ménopausées sujettes à l’irritation, émotivité, fatigue ou encore anxiété

 

Les œstrogènes ayant également une fonction neuro-protectrice, leur absence peut avoir un impact sur vos performances cognitives. 

Comment bien vivre la ménopause ?


Face à l’énumération de tous ces symptômes, on peut se sentir tétanisée. Nous tenons à vous rassurer sur ce point : les symptômes varient selon les femmes (certains étant très légers) et diminuent avec le temps. Néanmoins, vous pouvez vous aussi agir pour bien vivre cette nouvelle étape de votre vie ! Dans son dossier consacré à la ménopause, l’Inserm souligne que dans certains cas, un traitement hormonal de la ménopause (THM) peut être, sous conditions, prescrit par les médecins pour pallier la carence en œstrogènes. Parlez-en avec votre médecin traitant dès que le diagnostic de ménopause est confirmé : ce traitement ne convient pas à toutes les femmes et doit rester le plus court possible (jusqu’à disparition des troubles) en raison de certains effets indésirables. 

Le recours aux traitements alternatifs est aussi à l’étude dans le domaine de la recherche : acupuncture, yoga, phytothérapie, aromathérapie … Si leur efficacité n’est pas encore prouvée d’un point de vue scientifique, rien ne vous empêche de tester différentes méthodes pour trouver celle qui vous procurera le plus de bien-être, en demandant bien sûr conseil à votre médecin traitant. En effet, même un traitement à base de plantes riches en phytoestrogènes (soja par exemple) peut avoir des conséquences sur la santé s’il n’est pas prescrit par un professionnel ayant une connaissance précise de votre dossier médical. 

Nos conseils pour bien vivre cette étape de transition ?


 
•    Une alimentation équilibrée, idéalement riche en vitamine B, que l’on trouve dans les noix, légumes secs et verts, fruits et poissons gras

•    Une activité physique régulière : natation ou yoga pour préserver vos articulations, ou la marche rapide. L’Inserm préconise 5 séance de 30 minutes par semaine pour un effet réel sur la prise de poids mais aussi les bouffées de chaleur et suées nocturnes. 

•    Une bonne hydratation : pensez à boire environ 1,5 à 2 litres d’eau par jour pour conserver l’hydratation de votre corps et limiter les troubles génito-urinaires. 

•    Pour une vie sexuelle épanouie, n’hésitez pas à recourir aux lubrifiants, après en avoir parlé à votre médecin traitant ou gynécologue.

•    Une vie sociale bien remplie : la ménopause ne doit pas vous empêcher de croquer la vie à pleine dents ! 

•    Le dialogue : parlez-en autour de vous, à votre conjoint(e), aux femmes traversant la même période ou à un psychologue qui vous accompagnera dans cette transition. La parole a un effet libérateur et vous bénéficierez de conseils toujours bons à prendre. Toutes les femmes sont concernées un jour ou l’autre par la ménopause et vous avez tout à gagner à exprimer à voix haute ces changements qui bouleversent votre corps et vos comportements. 

•    Faire l'amour : selon une étude parue dans la revue scientifique « Royal Society Open Science », les relations intimes au moins une fois par semaine repousseraient le moment d'entrée en ménopause de 28% (par rapport aux femmes ayant des rapports sexuels moins d'une fois par mois). On ne sait pas pour vous, mais nous on aime cette idée de remède 100% naturel ! Selon l'étude, cela pourrait s'expliquer par la réponse du corps aux signaux d'une éventuelle grossesse… 

Parce que cette période de transition est clé dans la vie d’une femme, c’est le moment de vous faire du bien : votre corps vous le rendra !

Ces articles peuvent vous intéresser

Bien s’hydrater : démêler le vrai du faux

Bien s’hydrater : démêler le vrai du faux

Que manger et que boire pour bien s'hydrater quand il fait chaud ? Alors que l’été s’installe, Eovi Mcd revient sur six idées reçues qui ont la vie dure. 

Dans votre jardin, restez vigilants

Dans votre jardin, restez vigilants

Avec l’arrivée des beaux jours, au jardin, un accident est vite arrivé, pensez à prendre vos précautions, découvrez nos astuces.


Ce site web utilise des cookies afin d'optimiser l'expérience utilisateur. En naviguant sur le site, vous acceptez l'usage de ces cookies.

Accepter
En savoir plus
X