Les antibiotiques, je les prends à bon escient

La journée européenne d'information sur les antibiotiques a lieu le 18 novembre. L'occasion de rappeler quelques précautions...

Eovi Mcd Mutuelle

 

La résistance des bactéries aux antibiotiques est en pleine croissance. Elle est due à l'usage inapproprié et abusif de ces médicaments, dont les répercussions s'avèrent inquiétantes à long terme.

 

« Les antibiotiques, c'est pas automatique ! »

Comme le disait le slogan, les antibiotiques ne conviennent pas pour soigner toutes les pathologies. Pour rappel, ils sont efficaces uniquement contre les infections bactériennes (cystite, pneumonie, sinusite, otite ...). Ils s'avèrent inutiles si je souffre d'un virus (grippe, bronchite aiguë, rhino-pharyngite, 80% des angines, gastro-entérite...) ! Seul un médecin est en mesure d'effectuer le diagnostic pour décider de mon traitement.

 

Je respecte mon ordonnance

Pénicillines, macrolides, fluoroquinolones... Il existe plusieurs familles d'antibiotiques, adaptés à une pathologie ou à un organe. C'est pourquoi je ne dois jamais prendre d'antibiotiques prescrits lors d'un précédent traitement ni les partager avec une personne qui n'aurait pas consulté. Pour qu'ils soient efficaces, je dois également respecter la posologie et ne pas interrompre la prise, même si mon état s'améliore.

 

Antibiorésistance : quels risques à terme ?

Près de 160 000* patients développent chaque année en France une infection liée à une bactérie résistant aux antibiotiques et près de 13 000* en meurent. Demain, des infections soignées depuis des décennies pourraient ainsi s'avérer mortelles. Un usage intempestif pourrait également avoir un impact sur l'environnement (des matières actives ont déjà été détectées dans les eaux de surface).

   
* Etude Burden BMR, publiée par l'Institut de veille sanitaire (InVS)

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Bien s’hydrater : démêler le vrai du faux

Bien s’hydrater : démêler le vrai du faux

Que manger et que boire pour bien s'hydrater quand il fait chaud ? Alors que l’été s’installe, Eovi Mcd revient sur six idées reçues qui ont la vie dure. 

Et si on changeait nos modes de transport ?

Et si on changeait nos modes de transport ?

La situation sanitaire et écologique nous invite à modifier nos habitudes. Et si nous en profitions pour adopter des moyens de transport bons pour nous et pour la planète ? 


Ce site web utilise des cookies afin d'optimiser l'expérience utilisateur. En naviguant sur le site, vous acceptez l'usage de ces cookies.

Accepter
En savoir plus
X