Assurance obsèques : comment fonctionnent les cotisations ?

Vous songez à souscrire une assurance obsèques, mais vous avez encore quelques doutes sur les formalités concernant les cotisations ? Types de cotisations, montants envisageables : nous répondons à toutes vos questions concernant les cotisations obsèques !

Vous songez à souscrire une assurance obsèques, mais vous avez encore quelques doutes sur les formalités concernant les cotisations ? Types de cotisations, montants envisageables : nous répondons à toutes vos questions concernant les cotisations obsèques !

Les trois types de cotisations obsèques

Les contrats d’assurances obsèques laissent la possibilité d’opter pour trois types de cotisations :

  • La cotisation unique, 
  • La cotisation temporaire,
  • La cotisation viagère.

Ces trois options permettent une flexibilité appréciable, et laissent la possibilité de choisir un paiement adapté à vos besoins et à votre budget. 

La cotisation unique

La cotisation unique est versée en une seule fois. L’idée pour le souscripteur est de verser une somme conséquente d’un coup, et de voir son capital revalorisé chaque année. Ce capital est calculé en estimant le coût des prestations souhaitées par l’assuré pour ses funérailles.
L’âge du souscripteur influence le montant à déterminer pour la cotisation unique. 
La revalorisation annuelle permet à l’assuré de s’approcher progressivement de son objectif pour avoir le capital nécessaire à l’organisation de ses obsèques. L’assuré peut par exemple verser une cotisation unique de 3000 euros, puis voir son capital valorisé chaque année jusqu’à atteindre un objectif de 4000 euros pour pouvoir s’offrir des obsèques plus onéreuses. 
Pour savoir quand l’assurance obsèques aura atteint l’objectif des 4000 euros, il est donc nécessaire de calculer le temps nécessaire à une valorisation du capital équivalente à 1000 euros, en fonction des intérêts prévus par le contrat.

La cotisation temporaire

Le fonctionnement d’une cotisation temporaire est sensiblement différent. La durée de cotisation est étalée dans le temps, avec des versements réguliers. La durée des versements reste cependant limitée dans le temps, et permet simplement d’atteindre le capital souhaité en plusieurs versements. La date limite du dernier versement est fixée par le contrat.
Ce type de cotisation permet à l’assuré de mieux étaler ses charges de son vivant. La cotisation temporaire est donc recommandée pour les souscripteurs disposant de ressources financières moindres, afin de ne pas subir un coût trop lourd pour l’organisation de ses obsèques. 
Les versements peuvent être définis par le souscripteur ou l’assureur lui-même. Il peut s’agir de cotisations mensuelles, trimestrielles, semestrielles, ou annuelles.
Dans le cadre des cotisations temporaires, l’âge de l’assuré va également déterminer le montant des cotisations. A vos cotisations s’ajouteront bien sûr les intérêts, qui permettront également de revaloriser votre capital, mais dans une moindre mesure que si vous optez pour une cotisation unique.

La cotisation viagère

La cotisation viagère est très particulière et se distingue des précédents types de cotisations par le risque qu’elle comporte pour l’assuré, aussi bien que pour l’assureur. 
Comme son nom l’indique, la cotisation viagère consiste en des versements réguliers (mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels) jusqu’au décès de l’assuré. Le montant de votre cotisation est fixé en fonction de l’âge de l’assuré et du capital que celui-ci souhaite assurer pour ses obsèques.
Le principal risque d’un tel type de cotisations est celui de voir la somme des cotisations dépasser le capital garanti à la signature du contrat, puisque les versements continuent à courir jusqu’au décès de l’assuré. La cotisation viagère comporte donc davantage de conditions de souscription qu’une cotisation unique ou temporaire : afin de protéger l’assuré comme l’assureur, il n’est possible d’opter pour une cotisation viagère que dans une certaine tranche d’âge fixée par l’assureur. 
Le contrat avec cotisations viagères comporte par ailleurs une valeur de rachat, dans le cas où le souscripteur souhaiterait arrêter le contrat avant échéance. Des pénalités sont cependant appliquées, puisque la logique viagère du contrat est rompue. 

Le montant des cotisations selon l’âge et le capital souhaité

Le montant des cotisations est variable d’un souscripteur à l’autre. Pour définir le juste montant de votre cotisation, les assureurs tiennent compte de différents critères :

  • Votre âge au moment de la souscription ;
  • Le montant du capital que vous souhaitez garantir, généralement entre 3 000 et 5000 €. En région parisienne, les tarifs des funérailles sont nettement supérieurs aux autres régions. Pensez à en tenir compte si vous souhaitez organiser vos obsèques en région Ile de France, afin de prévoir un budget plus élevé.

En règle générale, il est plutôt conseillé d’opter pour le versement d’une prime temporaire si vous souscrivez votre contrat en étant jeune. La cotisation viagère n’est recommandée que dans des cas précis, et pour des souscripteurs ayant un âge avancé. 
Pour trouver plus facilement l’assurance obsèques la plus adaptée à votre situation, nous vous invitons à contacter les experts Eovi Mcd Mutuelle, qui se chargeront de répondre à l’ensemble de vos questions et pourront vous proposer différentes simulations de cotisations en fonction de votre âge et du capital que vous souhaitez acquérir dans le cadre de votre assurance obsèques.


Ce site web utilise des cookies afin d'optimiser l'expérience utilisateur. En naviguant sur le site, vous acceptez l'usage de ces cookies.

Accepter
En savoir plus
X