07/02/19

Mutualisme : qu’en disent les Français ?

Que connaissent les Français des mutuelles ? C’est la question à laquelle l’Argus de l’assurance et l’Association des assureurs mutualistes ont voulu répondre…A retenir…

Pour répondre à cette question, l’Argus de l’assurance et l’Association des assureurs mutualistes ont mené une étude en novembre dernier auprès de 1000 personnes représentatives de la population française.

Connaissance mutualisme

58% des Français déclarent connaître la définition du mutualisme :

Un organisme mutualiste est une société qui rassemble des personnes et non une société de capitaux.

  • Il n’y a pas d’actionnaire
  • Le système de gouvernance est démocratique : un adhérent représente une voix.
  • Le principe de fonctionnement est la solidarité. Tout bénéfice est réutilisé au profit des adhérents

 

Définition mutuelle

Les définitions de la mutuelle données par les Français :

  • Pour 55% : un organisme qui vend de l’assurance de personnes (santé, prévoyance, épargne)
  • Pour 2% : un organisme qui vend de l’assurance auto ou habitation
  • Pour 40% : les deux
  • 2% ne savent pas
Connaissance assureur

Une adhésion aux principes mutualistes

Les personnes interrogées apprécient notamment chez les mutuelles :

  • Pour 48% : l’absence d’intermédiaire et d’actionnaires
  • Pour 45% : la solidarité, les engagements réciproques au sein d’un groupe d’assurés
  • Pour 29% : la proximité
  • Pour 29% : la responsabilité environnementale, sociale et sociétale
  • Pour 27% : la démocratie (les dirigeants étant élus par les membres de la mutuelle)

 

 

Les principaux critères de choix

Les Français choisissent leur organisme d’assurance selon :

  • Pour 73% : le montant des cotisations
  • Pour 66% : le niveau des garanties
  • Pour 33% : la confiance dans la marque
  • Pour 32% : le délai de remboursement
  • Pour 19% la notoriété de l’assureur
  • Pour 19% : le mode de fonctionnement

A retenir

Le prix est certes le premier critère pour le choix de son organisme assureur.

Cependant, les principes mutualistes sont largement appréciés, pour près d’un Français sur deux, notamment la non-rémunération d’actionnaires et la solidarité.

Une tendance observée chez les baby-boomers principalement, les millennials semblant moins sensibles à ces considérations.

Ces articles peuvent vous intéresser

Le bonheur, quel impact sur la santé ?

Le bonheur, quel impact sur la santé ?

Les scientifiques l'affirment : le bonheur est l'allié de notre santé !  Pensées positives, substances chimiques… Le point sur le lien entre bien-être et forme physique.

5 conseils pour être heureux et rester en pleine forme

5 conseils pour être heureux et rester en pleine forme

Le bonheur, c’est bon pour la santé. Une pleine forme du corps et de l’esprit influe sur le sentiment de bien-être. Et si on s’entraînait pour être heureux ?