10/08/18

Personnes handicapées : une convention pour favoriser l’emploi

Face à la difficulté des personnes handicapées pour trouver un emploi, le gouvernement a signé une convention pour les accompagner. Quel impact pour les entreprises ?

Le 12 juillet dernier, Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, et Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, ont signé l’engagement national « Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022 », avec l’Union nationale des entreprises adaptées (UNEA), APF France handicap et l’Unapei. 

Quels engagements ?

L’engagement du gouvernement : doubler le nombre de créations d’emplois pour cette cible particulièrement touchée par le chômage :

  • 19% de taux de chômage
  • 2 fois plus que la moyenne nationale (10%)
  • Soit 500 000 personnes sans emploi

 Le plan national devrait en outre aider à dynamiser l’activité économique des entreprises adaptées.

 Quelles actions concrètes ?

  • Passer de 40 000 postes aujourd’hui à 80 000 postes en 2022
  • Moderniser le modèle des entreprises adaptées : plus inclusives, moins dépendantes des aides de l’Etat
  • Faciliter les trajectoires professionnelles de salariés handicapés, notamment en créant des passerelles entre entreprises adaptées et les autres employeurs, qu’ils soient publics ou privés
  • Augmenter les aides publiques pour ce secteur : aujourd’hui de 380 000 millions d’euros, l’objectif serait qu’elles atteignent 500 millions d’euros en 2022
Ces articles peuvent vous intéresser

« Combiner efficacité de l’organisation et bien-être des collaborateurs », Alain d'Iribarne, sociologue du travail

« Combiner efficacité de l’organisation et bien-être des collaborateurs », Alain d'Iribarne, sociologue du travail

Le télétravail peut être aussi bénéfique pour les entreprises que pour leurs salariés. À condition de le mettre en place correctement. Le point avec Alain d’Iribarne, sociologue du travail.

Comment gérer les problèmes d’addiction au travail ?

Comment gérer les problèmes d’addiction au travail ?

L’addiction est un sujet tabou dans les entreprises. Pour aider les dirigeants à mieux gérer ce type de situation, le point avec le fonds Actions Addictions.