31/01/19

Sport féminin : en route pour la professionnalisation

La parité homme-femme est aujourd’hui un enjeu important. Si le sport féminin évolue, certaines disciplines sont encore peu reconnues. Go pour la professionnalisation !

Pourquoi le développement de la parité devient-il aujourd’hui une priorité pour les instances sportives ?

La médiatisation : un booster ?

La médiatisation joue un rôle essentiel dans la promotion du sport  féminin. Elle permet d’inciter les associations sportives à investir dans le développement du sport féminin au sein de leur structure.

Par exemple, les droits télévisés apportent aux clubs des fonds pouvant les aider à déployer des moyens supplémentaires en faveur de leurs sportives.

La médiatisation développe la notoriété des joueuses et pousse les marques à utiliser leur image.  Les sportifs sont régulièrement représentés dans des publicités et, de plus en plus, les annonceurs se tournent vers des femmes (équipementiers sportifs…).

L’image du sport féminin est moins entachée par la  corruption, le dopage… D’où l’intérêt pour les marques d’investir dans ce nouveau marché. Mais il est également complexe à aborder car il emprunte des codes différents.

 

Double peine pour le sport féminin : il peine à rivaliser avec l’engouement que suscite le sport masculin. Les difficultés à rassembler du monde sont liées dans certains cas aux infrastructures. Elles sont parfois inadaptées dans leurs capacités à recevoir du public et à installer des équipements techniques (télévision) notamment dans des stades de football ou de rugby.

Des améliorations restent encore à produire pour permettre à certains sports féminins de pouvoir bénéficier de structures identiques à celles réservées aux hommes.

Plein feu sur la féminisation du sport

Face à ce constat, le gouvernement a décidé en 2014 de mettre en place une politique volontariste de féminisation du sport.

Cette mesure répond à plusieurs enjeux considérables visant à valoriser la mixité dans le sport. Parmi eux :

  • Développer la pratique sportive des féminines,
  • Valoriser le sport féminin dans les médias
  • Favoriser l’accès des femmes aux postes à responsabilités dans les structures sportives.

L’opération «  les 4 saisons du sport féminin » a été mise en place et permet de traiter un thème par saison :

  • La médiatisation.
  • L’économie et la gouvernance.
  • La pratique du sport féminin
  • La rencontre avec le sport féminin sur et en dehors du terrain.

Des journées d’échanges sur ces sujets sont également organisées chaque année.

Grâce à ces nombreuses initiatives, certains sports comme le handball, le football ou le basket sont de plus en plus valorisés et le nombre de femmes licenciées ne cessent d’augmenter.

Cette année, TF1 diffusera  la coupe du monde de football féminin et le championnat du monde de handball féminin. Une visibilité qui peut susciter des vocations et de la professionnalisation dans ces sports aux mêmes titres que les sports masculins.

Néanmoins, malgré des évolutions visibles et notables, des progrès restent encore à faire pour changer les mentalités et faire connaître d’avantage le sport féminin.

Elle en parle…

Elisa De Almeida, joueuse au Paris Football Club, nous parle de son parcours et de son univers en tant que sportive de haut niveau.

Cliquez ici pour découvrir l’interview.

Ces articles peuvent vous intéresser

Le bonheur, quel impact sur la santé ?

Le bonheur, quel impact sur la santé ?

Les scientifiques l'affirment : le bonheur est l'allié de notre santé !  Pensées positives, substances chimiques… Le point sur le lien entre bien-être et forme physique.

5 conseils pour être heureux et rester en pleine forme

5 conseils pour être heureux et rester en pleine forme

Le bonheur, c’est bon pour la santé. Une pleine forme du corps et de l’esprit influe sur le sentiment de bien-être. Et si on s’entraînait pour être heureux ?