23/11/17

Sport et tabac ne font pas bon ménage

Contrairement aux idées reçues, la pratique sportive n’atténue pas les risques liés au tabac. C’est même tout l’inverse ! A choisir, mieux vaut arrêter… le tabac. 

Le tabac moins nocif pour les sportifs ?

Une légende, selon la Haute autorité de santé qui rappelle que l’association entre activité physique et cigarette favorise au contraire les risques d’accidents cardiovasculaires.

A choisir, mieux vaut arrêter… le tabac

Nombreux sont encore ceux qui estiment que la pratique sportive atténue les effets toxiques du tabac. Beaucoup de sportifs estiment ainsi avoir « mérité leur cigarette », après une séance de sport. En effet un grand nombre de personnes pensent que « faire du sport permet de se nettoyer les poumons » ! Une approche si répandue que depuis 2013, la Haute Autorité de santé(1) s’emploie à sensibiliser les professionnels de santé aux effets du tabagisme chez les sportifs.
Pourquoi tabac et sport ne font pas bon ménage ? Pour un fumeur, la pratique sportive entraîne une hausse de l’activité cardiaque, ce qui augmente notamment les risques d’infarctus. 
Plus d’infos, ici

A vos patchs, prêts, partez !

Une bonne occasion de rappeler que l’exercice physique est, à l’inverse, une aide puissante pour un sevrage réussi. Alors chaussez vos baskets !
Par ailleurs, patches, gommes à mâcher, inhaleurs, et pourquoi pas hypnose, relaxation vous aideront à arrêter la cigarette ! A chacun de trouver sa méthode… Et sa motivation !

Découvrez le témoignage "J'ai arrêter de fumer" de Nicole, adhérente Eovi Mcd mutuelle.

Sources

(1) Baromètre santé 2010 et Haute Autorité de Santé « Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l’abstinence en premier recours », 2013.

Haute autorité de santé 

Institut de recherche du bien-être de la médecin et du sport santé 

Posez-nous vos questions
Ces articles peuvent vous intéresser

Nous avons testé… un atelier prévention pour les salariés

Nous avons testé… un atelier prévention pour les salariés

Découvrez le témoignage d’Agnès Barral et Laure De Percin, fondatrices de Aide et Main Tenir à Domicile, qui ont mis en place un atelier de prévention pour leurs salariés. 

Courir un peu, beaucoup, passionnément ?

Courir un peu, beaucoup, passionnément ?

Courir 5 à 10 minutes par jour permettrait de réduire les risques de maladies cardiovasculaires. Quels sont les bénéfices ? Découvrez-les et chaussez vos baskets !

Les incontournables

28/07

Journée mondiale contre les hépatites 

Appel à témoignages

Les sujets du mag vous intéressent ? Partagez avec nous vos expériences par mail lemag@eovi-mcd.fr !