Paralysie du sommeil : un drôle d’état

Vous vous réveillez sans pouvoir bouger d’un pouce ? Bienvenue dans la paralysie du sommeil… Un phénomène surprenant qu’on vous décrypte ici !

13/03/20
Temps de lecture estimé : 4 minutes
Eovi Mcd mutuelle sommeil

On ne bouge plus 


Se réveiller « paralysé » : voilà qui ressemble au début d’un film sous haute tension… Pourtant, c’est une réalité qui ne doit pas vous inquiéter. « J’ai conscience que je suis là, que je suis réveillé, mais mon corps est complètement endormi » : voici comme les personnes qui ont vécu une « paralysie du sommeil » décrivent cette expérience. Vous essayez d’ouvrir les paupières, d‘esquisser un mouvement, de remuer une jambe ou encore de vous renverser sur le flanc mais rien à faire : vous êtes cloués au lit (ou au canapé). Rassurez-vous, ce n’est ni une maladie, ni le symptôme d’une pathologie. Mais alors … d’où vient ce phénomène ?

Un « 3e état » entre le sommeil et le réveil 

« En réalité, il faudrait plutôt parler de paralysie du réveil » indique d’emblée le Dr Bertrand de La Giclais, responsable du centre du sommeil de la clinique d’Argonay (74). La paralysie du sommeil est un trouble de la famille des parasomnies « qui peut survenir au moment de l’endormissement ou si la personne se réveille pendant une phase de sommeil paradoxal, celle où nous rêvons ». Alors, que se passe-t-il dans votre corps à ce moment-là ? C’est simple, votre activité cérébrale fonctionne à plein régime mais la communication entre le cerveau et les muscles est coupée. Pourquoi ? Pour vous empêcher de bouger dans tous les sens et de vous blesser en plein rêve. Car oui, le corps est une machine bien pensée. Le sommeil paradoxal est la phase où vos rêves sont les plus intenses. Le cerveau désactive donc vos muscles pour vous empêcher de ruer dans les brancards ! Généralement, vous ne vous réveillez pas pendant un sommeil paradoxal. Mais lorsque cela arrive, « il peut y avoir une courte période où l’hypotonie musculaire se maintient alors que le cerveau est, lui, parfaitement réveillé » souligne le Dr de La Giclais. D’où « l’impression d’être paralysé » pendant quelques secondes (ou quelques minutes), avant de reprendre le total contrôle de votre corps. 

20%

C’est le taux de personnes en France ayant déjà vécu une paralysie du sommeil

Quels sont les facteurs de risque ? 

Fatigue intense, dette de sommeil aiguë, anxiété, stress, surmenage, ou encore événements de la vie (déménagement, nouveau travail, deuil, etc.)… Dans ces cas-là, « il arrive que l’organisme ne réagisse pas aussi vite qu’il le devrait et que le tonus musculaire mette quelques secondes de plus que la normale à revenir », indique le Dr de La Giclais. Il arrive aussi (mais c’est plus rare) que la paralysie du sommeil s’accompagne d’hallucinations visuelles et sonores. 

Comment réagir si ça vous arrive ?

Même si le premier réflexe est d’essayer de sortir par tous les moyens de cet état, cette lutte peut se révéler anxiogène. Pourquoi ? Parce qu’elle vous fait davantage prendre conscience de votre « immobilisation forcée ». Pour le Pr Isabelle Arnulf, neurologue à l’Hôpital Pitié Salpêtrière (75), « la personne sentira encore plus qu'elle est paralysée et ne pourra guère générer que quelques sons gutturaux ou des secousses brèves ». Son conseil ? « Projetez-vous dans un univers mental agréable afin de vous détendre ». A l’ombre d’un olivier, dans un chalet à la montagne ou sur une plage à Tahiti… C’est vous qui voyez ! Le but étant de relâcher vos muscles et de rebasculer dans le sommeil profond (ou le réveil) ! 

Il n’existe pas de « remède miracle » contre la paralysie du sommeil. La meilleure solution connue à ce jour est de… dormir ! De préférence entre 7 et 8 heures par nuit et à horaires réguliers. Évitez de vous assoupir devant un écran : lorsque la sensation de sommeil arrive, c’est le moment de vous mettre au lit ! Vous pouvez aussi essayer d’évacuer votre stress avant de vous coucher par des exercices de respiration abdominale et des techniques de relaxation. 


Envie d’astuces pour bien dormir ? Nos conseils sont à découvrir par ici ! Et si vous êtes adhérent Eovi Mcd mutuelle, faites-vous plaisir avec un atelier Relaxation proposé par nos experts. Pour vous inscrire, rendez-vous dans votre espace adhérent !
 

Ces articles peuvent vous intéresser

Apprivoisez votre sommeil, mode d’emploi

Apprivoisez votre sommeil, mode d’emploi

Vous avez parfois du mal à vous endormir le soir, vous pouvez agir en adoptant de simples gestes et favoriser votre endormissement.

Comment mieux comprendre votre sommeil ?

Comment mieux comprendre votre sommeil ?

Le sommeil est reste un mystère pour certains, nous vous livrons quelques conseils pour mieux le comprendre.


Ce site web utilise des cookies afin d'optimiser l'expérience utilisateur. En naviguant sur le site, vous acceptez l'usage de ces cookies.

Accepter
En savoir plus
X