Andropause : sachez la reconnaître pour mieux la traiter

Diminution de la masse musculaire, de la pilosité, troubles érectiles… Si tous les hommes voient leur sécrétion de testostérone baisser avec l’âge, seule une partie souffre d’andropause.

19/10/20
Temps de lecture estimé : 2 min

Du grec andros, qui signifie « homme », et pausis, « cessation », l’andropause signifie que votre taux de testostérone est à la baisse. La testostérone ? Comme vous vous en doutez, il s’agit de votre hormone sexuelle que l’on retrouve également chez la femme, mais à un niveau beaucoup plus faible.  

Votre testostérone est indispensable à la maturation de vos organes génitaux et de vos spermatozoïdes, mais aussi le développement de votre masse musculaire, de votre pilosité et la mue de votre voix. Elle intervient également sur votre libido et votre humeur. 

 

Soyez à l’écoute des symptômes de l’andropause.  Si votre niveau de testostérone baisse de manière trop importante, vous risquez de développer les symptômes suivants : 

 

  • des troubles de la sexualité. En cas d’andropause, votre érection peut présenter des défaillances. Votre libido, elle risque de faiblir comme la qualité de l’orgasme et le volume de votre sperme. 
  • des troubles liés aux vaisseaux sanguins. Parfois, vous pouvez être exposé à des bouffées de chaleur, à une transpiration excessive, à des troubles du sommeil et à une fatigabilité importante.
  • des troubles neurologiques et psychologiques. Au cours de l’andropause, vous remarquerez sans doute quelques pertes de mémoire et des troubles de l’attention. Vous risquez également d’être un peu plus irritable et d’être moins motivé.
  • autres troubles physiologiques. Votre pilosité peut devenir moins importante. Par ailleurs, un développement excessif de vos glandes mammaires (les seins), peut aussi survenir, ainsi qu’une ostéoporose (maladie caractérisée par une diminution de la densité osseuse). D’autres symptômes non spécifiques peuvent apparaître : diminution du volume de vos testicules, obésité abdominale, hypertension artérielle, excès de cholestérol…

 

Des solutions existent !

La médecine d’aujourd’hui dispose d’outils pour à la fois diagnostiquer l’andropause et la prendre en charge. Votre médecin pourra ainsi doser votre niveau de testostérone et en fonction du résultat vous prescrire un traitement. Ce dernier visera à compensez votre perte de testostérone. Vous pourrez ainsi retrouver un niveau normal. 

 Votre niveau vous pouvez aussi intervenir : misez sur l’hygiène de vie pour repousser l’andropause en prenant soin de votre santé et de votre hygiène de vie, vous serez en mesure de prévenir la survenue de l’andropause. Suivez donc ces quelques conseils : 

  • Surveillez votre poids. La prise de poids, notamment au niveau de votre ventre peut augmenter le risque d’andropause. Alors au menu, une alimentation équilibrée, en consommant les sucres et les graisses avec modération.
  •  Pratiquez une activité physique régulièrement. Natation, course, marche, ou simplement jardinage… Restez actif ! Cela vous permettra de maintenir un poids de forme, d’être plus zen et d’être davantage à l’écoute de votre corps. Sans oublier que l’activité physique chasse le stress. Or ce dernier joue également un rôle dans la survenue de l’andropause. 
  • Evitez l'alcool et le tabac. Ces substances, vous le savez sont nocives pour votre santé. Elles s’en prennent aussi aux cellules de vos testicules et donc à votre production de testostérone. 
  • Vous avez des doutes, des inquiétudes, vous vous posez des questions ? N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant. Vous pouvez également consulter un psychologue. Son aide peut vous être précieuse.

Sources

Source : Urofrance, Clinique IVI, Charles.co, L'andropause, une vérité qui dérange? de Lucien Chaby, Ellipses Marketing


Ce site web utilise des cookies afin d'optimiser l'expérience utilisateur. En naviguant sur le site, vous acceptez l'usage de ces cookies.

Accepter
En savoir plus
X