Oreilles sensibles : agissez !

Eovi Mcd Mutuelle
oreilles sensibles

Les troubles de l’audition frappent de plus en plus jeune. Le volume sonore en est la première cause. Comment se protéger ? Suivez le guide !

 

 

Des troubles de l’audition à tout âge

Avoir une bonne oreille n’est pas seulement une affaire d’âge. Si les troubles de l’audition affectent 65% des plus de 65 ans, ils concernent de plus en plus de jeunes : 33% des 15-34 ans en sont atteints.

Nos conseils :

  • Prêtez l’oreille aux premiers signes

Sonos, concerts, baladeurs : le volume est la première cause des problèmes d’audition. Les plus exposés ? Les jeunes, qui jouent souvent avec leurs tympans. Certains signes doivent vous alerter  :

- Vos oreilles bourdonnent et vous avez l’impression d’entendre des sifflements (acouphènes),

- Vous êtes hypersensible aux bruits (hyperacousie),

- Vous avez le réflexe de tourner la tête pour écouter avec la bonne oreille,

- Vous avez besoin de faire répéter vos interlocuteurs,

- Vous avez du mal à suivre les conversations.

 

  • Faites-vous dépister

Le dépistage vous permet de détecter les premiers signes. Il peut aussi être mis en place en cas de métier à risque. N’hésitez pas à consulter un spécialiste. Une mauvaise oreille :

- Nuit à l’apprentissage scolaire,

- Donne un sentiment d’exclusion,

- Favorise l’isolement.

 

Au travail, vive les dispositifs anti-bruit !

Le bruit envahit de nombreux espaces, jusqu’à nos lieux de travail, sans que nous nous rendions obligatoirement compte de leur impact sur notre audition. Quand ils deviennent perceptibles, cela signifie que l’ouïe est déjà altérée.

  • Les métiers à risque

3 millions : c’est le nombre de salariés confrontés à des bruits nocifs au travail.

Bien sûr, certains métiers, comme la construction et l’industrie, exposent davantage. Au travail, vous êtes 67% d’actifs à être dérangés, selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail.

Le bruit peut provoquer :

- Stress et difficultés de concentration,

- Troubles du sommeil,

- Fatigue chronique,

- Hypertension, problèmes cardiovasculaires,

- Baisse de la vigilance,

- Surdité.

 

  • Comment protéger vos tympans ?

La perte d’audition peut être reconnue comme maladie professionnelle. Des mesures sont prévues pour limiter les risques :

- Si le bruit dépasse 80 dB, l’entreprise doit :

> Fournir un casque anti-bruit ou des bouchons d’oreille (équipement de protection individuelle),

> Informer des risques,

> Proposer un examen auditif.

 

- Au-delà de 85 dB, l’entreprise doit :

> Mettre en place une signalisation,

> Assurer une surveillance médicale renforcée,

> Insonoriser les locaux ou isoler les ateliers.

 

-  Si le bruit devient vraiment gênant :

> N’hésitez pas à en parler à la médecine du travail,

> Portez vos protections tant que vous êtes exposé : si vous les retirez, vous réduisez leur efficacité et risquez des lésions,

> En cas de métier à risque, un bilan auditif est conseillé avant votre prise de fonction. Ensuite, surveillez bien votre audition.

   

9% des adultes souffrent de déficience auditive grave.

Ils peinent à suivre une conversation dans des lieux tranquilles ou bruyants. (Inserm 2017).

 

Ces articles peuvent vous intéresser

« Un outil pédagogique précieux », témoignage d’actions prévention par l’entreprise Roforge

« Un outil pédagogique précieux », témoignage d’actions prévention par l’entreprise Roforge

Grégory Goutorbe, de l’entreprise Roforge, témoigne des actions de prévention santé mises avec Eovi Mcd mutuelle en place auprès de ses salariés.

Automédication : ce qu’il faut savoir

Automédication : ce qu’il faut savoir

Plébiscitée par les Français, l’automédication est utilisée pour les petits maux du quotidien. Des précautions sont à prendre cependant, quelques conseils…