Comment soigner la bronchiolite ?

Eovi Mcd Mutuelle
bébé bronchiolite kiné

La bronchiolite touche les enfants avant deux ans. Comment la soigner ? Découvrez les conseils de Mirela Birlan, kinésithérapeute.

Quel est le rôle du kinésithérapeute dans le traitement d’une bronchiolite ?

Notre rôle est d’aider le bébé à mieux respirer. Nous l’aidons à dégager les bronches grâce à des accélérations du flux expiratoire (AFE) et de mouchage. La « kiné respiratoire » pédiatrique s’effectue sur des bébés de 0 à 2 ans.

 

Quand faut-il consulter un kinésithérapeute ?

Un kinésithérapeute intervient suite à une prescription du pédiatre qui a ausculté le bébé au préalable. Les parents consultent généralement lorsque le bébé ne dort pas bien et mange moins, voire plus du tout.

Ce type de soin est une urgence et s’exécute les week-ends et jours fériés inclus. Vérifiez que le pédiatre l’a bien stipulé sur l’ordonnance afin que le kiné puisse le prendre en charge immédiatement sur la continuité, car lorsqu’un bébé traverse une période d’encombrement, les séances se déroulent tous les jours jusqu’à ce qu’il aille mieux.

 

Comment se déroule une séance ?

Une séance de kinésithérapie respiratoire pédiatrique dure 15 minutes. A la prise de rendez-vous, le kiné demande aux parents de faire manger leur bébé environ deux heures avant la séance, afin d’éviter la régurgitation. Lors du rendez-vous, le bébé est mis en body ou en couche. Une écoute des bronches est réalisée. On informe les parents que leur bébé va pleurer car il sera mis dans une situation d’inconfort, mais qu’on ne lui fait pas de mal.

Il faut rassurer les parents d’abord !

La séance se déroule par d’un mouchage du nez au sérum physiologique et de l’AFE, afin de sortir les sécrétions des poumons. Au besoin, un déclenchement du réflexe de la toux permet de sortir par la bouche, les sécrétions remontées des bronches.

 A la séance suivante, le kiné demande aux parents comment s’est comporté le bébé et s’il a mieux mangé et mieux dormi.

 

Quels sont les bénéfices pour l’enfant ?

En dégageant les voies respiratoires de l’enfant, on l’aide à mieux manger et dormir. Si le bébé est encombré il se concentrera sur sa respiration au détriment de s’alimenter, au risque de perdre du poids. Or il ne doit surtout pas en perdre.

 

Quels conseils donneriez-vous aux parents lorsque leur enfant souffre d’une bronchiolite ?

L’enfant ne sachant pas cracher et se moucher tout seul, il est important de l’aider. Il ne faut pas hésiter à aller chercher les sécrétions dans sa bouche avec un mouchoir et continuer à le moucher. Si votre kiné habituel n’est pas disponible, le réseau bronchiolite, qui référence les kinés de votre ville, est à votre disposition au 08 20 82 06 03

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Intoxication alimentaires estivales : votre guide de survie

Intoxication alimentaires estivales : votre guide de survie

Les intoxications alimentaires sont plus fréquentes en été. Pourquoi ? Comment les repérer ? Et surtout… comment s'en remettre vite ? Le point sur ce qu'il faut savoir.

Noyades : conseils pour éviter les risques

Noyades : conseils pour éviter les risques

Connue pour être l’un des risques de l’été, la noyade sévit particulièrement cet été. En piscine ou à la mer, comment limiter les risques ? Quelques conseils…


Ce site web utilise des cookies afin d'optimiser l'expérience utilisateur. En naviguant sur le site, vous acceptez l'usage de ces cookies.

Accepter
En savoir plus
X