Cancers de la prostate et des testicules : à vos moustaches

Après Octobre rose consacré au cancer du sein, voici Movember. L’occasion de se mobiliser tout le mois de novembre autour des cancers de la prostate et des testicules.

29/10/19
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Movembre 2019

Origine du mouvement

Movember, c’est en réalité la contraction des mots Moustache et November (novembre). Le mouvement est né en 2003 en Australie et s’est propagé partout dans le monde. L’objectif : se faire pousser la moustache pendant 30 jours, dans le but de sensibiliser l'opinion publique et de lever des fonds pour la recherche contre les maladies masculines et plus particulièrement les cancers de la prostate et des testicules.

 

Comment participer à Movember ?

Vous avez plusieurs possibilités pour vous engager tout au long du mois de novembre. Movember est ouvert à tous, femmes et hommes. Chacun peut y participer. Les volontaires peuvent s’inscrire via le site fr.movember.com pour officialiser leur participation et recruter des soutiens (amis, famille, collègues...).

Au-delà de se faire pousser la moustache, vous aurez la possibilité de vous mobiliser de manières différentes :

  • en faisant un don sur le site fr.movember.com. Lequel sera déductible des impôts à hauteur de 66% du montant pour les particuliers et 60% pour les sociétés ;
  • en organisant ou en participant à un événement Movember ;
  • en lançant un défi Move. Autrement dit en relevant un challenge sportif, par exemple parcourir telle ou telle distance à pieds, à vélo. Vous trouverez sur le site fr.movember.com l’ensemble des informations pour vous lancer.

 

Focus sur le cancer de la prostate

Les chiffres :

Chaque année en France, la tumeur de la prostate touche 55 000 nouveaux patients. Ce cancer se situe au 1er rang des cancers chez l'homme, nettement devant ceux du poumon et du côlon-rectum. Il représente près de 26 % de l’ensemble des cancers masculins. Il survient dans environ deux tiers des cas chez des hommes âgés de 65 ans et plus. 

Ce cancer se situe au 3rang des décès par cancer chez l’homme. A noter par ailleurs que la mortalité diminue de manière régulière depuis 1990, notamment grâce à l’amélioration de la prise en charge et du dépistage.

 

Le dépistage : 

Deux examens de dépistage de cancer de la prostate sont possibles. Leur efficacité est toutefois limitée. En cas d’anomalie, des biopsies de la prostate seront nécessaires pour confirmer le diagnostic de cancer.

Le toucher rectal permet de vérifier le volume, la consistance et la texture de la surface de la prostate. Cet examen est inconfortable mais indolore ;

Le dosage du PSA (antigène prostatique spécifique) permet de mesurer le taux de PSA dans le sang. Le PSA est une protéine produite par la prostate, présente normalement en faible quantité dans le sang.


 

Focus sur le cancer du testicule

Les chiffres :

Le cancer du testicule est un cancer rare puisqu'il ne représente que 1 à 2 % des cancers de l'homme et 3,5 % des cancers traités en urologie. On comptabilise plus de 2 000 nouveaux cas par an en France. Il touche surtout les jeunes adultes (entre 15 et 45 ans). La mortalité de ce cancer est peu élevée puisque le taux de guérison s’établit à 90 %.

 

Facteurs favorisants :

Il n’existe pas de dépistage spécifique pour cette tumeur. Dans la grande majorité des cas, c’est le patient lui-même qui remarque une masse dure dans un testicule. Ce cancer peut également être découvert au cours d’un bilan pour stérilité.

Les cancers du testicule s’avèrent plus fréquents parmi les hommes dont le testicule n’est pas descendu à sa place normale avant 6 ans. Autres facteurs favorisants : l’atrophie testiculaire (testicule de très petite taille) liée à un traumatisme, ou en cas de certains syndromes génétiques (syndrome de Klinefelter). Sans oublier le VIH.

 

L’autopalpation :

Le cancer des testicules ne provoque pas de douleur. C’est pourquoi il est essentiel que les hommes connaissent la technique de l'auto-palpation testiculaire. Cette dernière facilite le dépistage précoce. La palpation doit être réalisée avec les deux mains. Le testicule est lentement palpé entre le pouce et l'index. Si un nodule à l’intérieur de la glande est découvert, une consultation médicale est indispensable.

 

Ce mois de novembre est donc l’occasion pour vous messieurs, de vous occuper de votre santé. Pensez à consulter votre médecin traitant pour effectuer un bilan. L’Assurance maladie propose pour sa part un bilan de santé totalement gratuit accessible tous les 5 ans. La consultation pour obtenir ce bilan se fait auprès d’un Centre d’examen de santé.

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Inauguration de la Cité des Aînés à St-Etienne

Inauguration de la Cité des Aînés à St-Etienne

Le 1er établissement d’Eovi Mcd Santé et Services, labellisé Cité des Aînés, a ouvert ses portes. Une étape majeure dans le développement de ce concept innovant.

Bougez, récupérez !

Bougez, récupérez !

Se remettre à l’exercice régulièrement, concilier vie professionnelle et activité physique : une gageure. Conseils pratiques pour optimiser en douceur la reprise d’un sport.


Ce site web utilise des cookies afin d'optimiser l'expérience utilisateur. En naviguant sur le site, vous acceptez l'usage de ces cookies.

Accepter
En savoir plus
X