Bougies, encens et pollution : info ou intox ?

Bougies, encens et autres éléments d’ambiance créent une atmosphère chaleureuse. Quel est leur impact sur la qualité de l’air ? Suivez le guide pour une bonne utilisation.

Eovi Mcd Mutuelle
20/03/19
Temps de lecture estimé :
encens et bougies conseils

 

Bougies d’intérieur et encens seraient-ils nocifs pour la santé ? Chargée de mesurer la pollution intérieure, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) a mené l’enquête.

 

Au rayon encens 

Les petits bâtonnets parfumés vous enchantent ? Utilisez-les avec parcimonie. Selon l’Ademe, ils contiennent des polluants (benzène, toluène, styrène, formaldéhyde, acétaldéhyde…) et leur combustion ne serait pas anodine :

  • L’encens représente une source significative de polluants volatils
  • Dans l’ordre, mieux vaut un conditionnement en stick, en bâton et enfin, en cône (les nuisances sont plus importantes)
  • Plus l’encens se consume vite, plus les émissions sont importantes
  • " Les polluants volatils des encens sont nettement supérieurs à ceux des bougies, même si les bougies émettent des particules plus fines"

 

Du côté des bougies

Toxique la lueur des bougies ? Les scientifiques sont nuancés. Certes, elles contiennent des polluants (toluène, formaldéhyde et acétaldéhyde), mais une exposition chronique limitée ne serait pas préoccupante. Toutefois, sachez que, « utilisées à haute dose, elles sont susceptibles d’avoir des répercussions sur les voies respiratoires ».

Du côté des professionnels, certains jouent carte blanche. La créatrice de bougies Brune et Durand, conçues en cire végétale et sans parfum de synthèse, en appelle au bon sens et conseille "une consommation raisonnable". Quelques conseils:

  • L’effet nocif d’une bougie se perçoit physiquement : parfum entêtant ou migraine sont des signaux 
  • Assurez-vous que votre bougie est en « cire végétale » et non en paraffine
  • Evitez les bougies "à base de" cire végétale ou "enrichies" à la cire végétale

            - Elle ne doit pas brûler plus de trois heures

            - Il faut tenir compte du volume de la pièce et ne pas en faire brûler plusieurs tous les jours dans un petit espace 

 

Dans votre Home sweet home 

Quelques précautions font l’unanimité :

  • Renouvelez l’opération après l’utilisation d’encens et de bougies
  • Utilisez les encens avec modération
  • Employez des briquets plutôt que des allumettes, pour ne pas ajouter de fumée noirâtre
  • Femmes enceintes, jeunes enfants, personnes asthmatiques... : les personnes à risque doivent être particulièrement vigilantes

 

Ces articles peuvent vous intéresser

4 conseils pour vaincre la fatigue automnale

4 conseils pour vaincre la fatigue automnale

La température baisse, les feuilles tombent, et vous vous sentez en petite forme. C'est la "fatigue automnale". Alors, comment repartir du bon pied ?

La luminothérapie, c’est bon pour le moral

La luminothérapie, c’est bon pour le moral

A l’arrivée de l’automne, les coups de fatigue et la mauvaise humeur sont fréquents. Face à la dépression saisonnière, découvrez les bienfaits de la luminothérapie.


Ce site web utilise des cookies afin d'optimiser l'expérience utilisateur. En naviguant sur le site, vous acceptez l'usage de ces cookies.

Accepter
En savoir plus
X