Cap sur les fêtes : en forme à 100%

Noel
fêtes en santé

Souvent synonymes d’excès, les fêtes mettent votre organisme à rude épreuve. Quelques conseils pour terminer l’année en beauté, malgré ce marathon hypercalorique.

Rien de tel qu’une petite remise en forme pour traverser facilement les fêtes de fin d’année. Surtout si, comme 88% des Français, un menu spécial, forcément gourmand, vous attend[i]. Pour aborder les réveillons en série en se sentant bien dans son corps, c’est le moment de se préparer. Inutile de se restreindre pour autant. Se priver n’est pas la solution, insiste l’Association des diététiciens et nutritionnistes. Au contraire. Pour assumer les excès qui se profilent, il suffit de se mettre en condition.

Conseil N° 1 : préparez-vous à festoyer

  • Faites leur fête aux légumes de saison ! Misez tout sur les champignons, carottes, potimarrons et autres cucurbitacées très tendances.
  • Sans oublier les endives, chouchoutes des Français, les courgettes et les poireaux : les légumes verts sont dans le top 5 des aliments hautement fréquentables.
  • Mélangez les couleurs et ajoutez des condiments pour épicer et amadouer les récalcitrants.
  • Réhabilitez soupes et bouillons, en inventant une recette par soir.
  • Evitez le sucre, vous aurez largement votre quota en fin d’année.
  • Lancez-vous des défis pour vous booster : faites un test de résistance chaque jour. Votre challenge : zéro cigarette, cinq  fruits et légumes et 30 minutes d’exercice. Un maximum de forme en plus pour un minimum de prise de risque.

 

Conseil n° 2 : optimisez vos dîners de fête

  • Pour bien tolérer la farandole des entrées-plats-desserts qui s’annonce, écoutez votre corps.
  • Sentiment de satiété, besoin de pause entre deux plats sont des signaux d’alerte. A vous d’arbitrer avec la tentation de la gourmandise.
  • L’astuce pour éviter de se resservir ? Mastiquer lentement, très lentement, toujours plus lentement.
  • Autre secret anti-excès : boire de l’eau, beaucoup d’eau. Alternez alcool et eau. Systématiquement. Le secret pour ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée (deux verres pour une femme et trois pour un homme).
  • Vous recevez ? Conviez aussi des aliments peu caloriques : crustacés, huîtres, poissons… Ils sont tous bons pour la santé. Les coquilles Saint-Jacques (42%), saumon (34%), huîtres et fruits de mer (environ 23%) sont les mets préférés des Français à Noël.
  • Jouez des radis, carottes et autres choux, agrémentés de sauces light, à base de fromage blanc épicé (curcuma, cardamome, curry, gingembre, origan, thym, ail, zeste de citron… ).
  • Osez l’infusion fraîche, verveine, badiane, tilleul ou tout simplement… digestive.
  • Si malgré cela, vous avez l’estomac lourd ou la bouche pâteuse : répondez à l’appel de la balade, alliée incomparable d’une bonne digestion.

 

Conseil N° 3 : gérez les lendemains de fête

  • Les réveils difficiles trahissent généralement les excès.
  • En pareil cas, misez sur les graines et oléagineux. Ils aideraient à reconstituer l’organisme après un dîner XXL.
  • Les amandes participeraient même à la réduction de 10 à 15 % du mauvais cholestérol (avis n° 2010-SA-0057 anses.fr).
  • Autre plan d’attaque : buvez de l’eau, bougez, et révisez le conseil n° 1 !

Et comme ce n’est pas tous les jours Noël, privilégiez avant tout, plaisir et convivialité !

 

Sources

[i] Enquête Ipsos, Les Français, Noël et les fêtes de fin d’année 2012.

Ces articles peuvent vous intéresser

Accidents domestiques : comment les prévenir ?

Accidents domestiques : comment les prévenir ?

Les accidents domestiques sont fréquents. Pour vous protéger, ainsi que vos proches, des risques de noyades, chutes, brûlures… Soyez vigilants au quotidien. 

Régime étudiant : ce que vous devez savoir sur la réforme

Régime étudiant : ce que vous devez savoir sur la réforme

Depuis la rentrée 2018, la réforme de la Sécurité sociale étudiante a commencé à être déployée. Retour sur les changements majeurs…