Deaflympics, le sport comme défi

Eovi Mcd Mutuelle
deaflympics, le sport comme défi

Etre sportif de haut niveau, en étant sourd ou malentendant, c’est possible et ils le prouvent. Découvrez les Deaflympics !

Créée en 1918, la Fédération Sportive des Sourds compte à ce jour plus de 3 700 licenciés. En 1924, elle lance les Deaflympics.

Il s’agit d’une compétition multisport, l’une des plus anciennes de l’histoire du sport, après les Jeux olympiques !

Les meilleures athlètes sourds et malentendants venus du monde entier, se réunissent tous les 4 ans en été et en hiver pour mesurer leur compétences.

Pour y participer ils doivent respecter certains critères :

  • un seuil d’audition de moins de 55 décibels
  • pas de port d’audioprothèse ou d’aide auditive pendant la compétition

Un sportif malentendant peut aussi tout à fait participer aux Jeux olympiques. Mais les pratiques ne sont pas vraiment adaptées (pistolet de démarrage, sifflet d’arbitre). Il a besoin d’un traducteur en langage des signes lors de la compétition.

En revanche, la plupart des sourds et malentendants ne peuvent pas participer aux Jeux Paralympiques, puisque leur handicap n’est pas considéré comme suffisant.

C’est pourquoi les Deaflympics ont été créés, avec des améliorations :

  • le départ des courses est indiqué par une lumière
  • l’arbitrage des matchs se fait à l’aide de drapeaux
  • les applaudissements, quant à eux, sont remplacés par le langage des signes

Cette compétition internationale encourage l’évolution des mesures à la fois éducatives, culturelles et scientifiques, afin de réduire l’impact des troubles auditifs sur les personnes sourdes et malentendantes. 

La prochaine édition des Deaflympics d’hiver aura lieu en 2019 à Turin, en Italie.

Ces articles peuvent vous intéresser

Octobre Rose 2018 : les bienfaits de l'aviron indoor

Octobre Rose 2018 : les bienfaits de l'aviron indoor

Comment reconstruire son corps après un cancer du sein ? Rencontre avec Jocelyne Rolland, kinésithérapeute et créatrice d'Avirose.

Handicap : se reconstruire grâce aux sports à sensations

Handicap : se reconstruire grâce aux sports à sensations

L’association Comme les autres propose aux personnes en situation de handicap de pratiquer des sports à sensations pour reprendre le contrôle de leur corps et de leur vie. Reportage.


Ce site web utilise des cookies afin d'optimiser l'expérience utilisateur. En naviguant sur le site, vous acceptez l'usage de ces cookies.

Accepter
En savoir plus
X