Recherche médicale appliquée


1. Traitement de la douleur et de l’hémorragie dans l’ablation des  amygdales chez l’enfant, projet porté par le professeur Sébastien  SCHMERBER du CHU de Grenoble.

sebastien_schmerber

Ce projet vise à tester une nouvelle technique chirurgicale dans le cadre de l’amygdalectomie chez l’enfant afin de diminuer les complications liées à cette pratique. Les deux complications majeures de cette chirurgie fréquente chez l’enfant sont la douleur et l’hémorragie. Le professeur Schmerber propose d’opérer avec un nouveau dispositif médical qui permettra une meilleure hémostase de la plaie, dont on attend une réduction de la douleur post opératoire et du risque d’hémorragie.

Points d’avancement du projet :

Suite aux expérimentations animales en avril 2014 et l’obtention des autorisations des autorités compétentes d’utiliser un modèle de ventouse, le premier patient a été inclus dans l’étude le 23 octobre 2014.

Puis trois patients ont été inclus dans l’étude : deux ont été randomisés dans le groupe « hémostase conventionnelle » et un dans le groupe « hémostase avec le DMHD (ventouse) ». Pour ce dernier, la mise en place du DMHD a été un échec lié à l’impossibilité de mettre en place la ventouse sur la loge amygdalienne. Cet échec est à imputer à l’anatomie de cet enfant de 3 ans qui présentait un retard de croissance (cavité buccale de dimensions bien inférieures à celles d’un enfant de trois ans).

Suite à ce problème, il a été décidé d’inclure des enfants d’âge supérieur à 6 ans afin d’être sûr de disposer de données objectives sur l’efficacité du DMHD à obtenir une hémostase des plaies de l’amygdalectomie.

Ces trois premières inclusions ont permis de valider le déroulement pratique de l’étude ainsi que la faisabilité du recueil des données au bloc opératoire, dans les différents services du CHU, à domicile par les parents et lors des appels téléphoniques.

A décembre 2015, 12 patients ont fait l'objet d'une expérimentation. Une interruption temporaire a été décidée afin de prendre le temps de revoir le dispositif médical par ventouse à dépression (problème de taille notamment). Par ailleurs, suite à la demande des autorités de surveillance, le projet fait actuellement l'objet de certifications au sujet du dispositif médical (sous la direction de la société Hémosquid). En effet, le projet est soumis à une réglementation sévère s'agissant du dispositif avec le tissu lymphoïde présent dans l'amygdale.

Le projet a repris en février 2016.

2. Développement d’un outil ludique de mesure de la fonction motrice dans les maladies neuromusculaires, projet du Docteur Carole VUILLEROT, des Hospices civils de Lyon, Service de rééducation pédiatrique, Laboratoire de biométrie et  biologie évolutive.

DRV1

Ce projet vise  à développer un nouvel outil d’évaluation ludique, basé sur la technologie Microsoft Kinect. Avec cet outil, les mesures de la fonction motrice seront plus précises et reproductibles.

Le terme de maladies neuromusculaires (MNM) regroupe les affections touchant les muscles et le système nerveux. Dans ces affections, l’unité motrice constituée par le muscle, la jonction nerf/muscle et le nerf fonctionne mal et le muscle ne peut pas se contracter normalement. Il existe plus de 200 maladies différentes avec des spécificités (symptômes, âge de survenue…) correspondant à une atteinte différente de l’unité motrice.

Parmi elles, l’Amyotrophie Spinale Infantile (ASI) est une MNM de l’enfance autosomique récessive, caractérisée par une dégénérescence des motoneurones de la corne antérieure de la moelle. Des découvertes récentes sur la pathogénèse de l’ASI ont suscité des espoirs sur de possibles approches thérapeutiques spécifiques dans cette pathologie et de nombreux essais thérapeutiques sont en projet ou en cours. La fonction motrice a été identifiée comme un critère de jugement principal pertinent dans ce contexte pathologique.

Plusieurs outils ont donc été développés dans l’objectif de mesurer de façon valide, reproductible et sensible la fonction motrice de patients atteints de MNM, et en particulier d’ASI. Il s’agit d’échelles constituées de différents items administrés aux patients et cotés par des thérapeutes, dont la Mesure de Fonction Motrice (MFM), échelle développée par cette équipe à partir de 1998. Cette échelle constituée de 32 items permet de mesurer de façon précise et reproductible la fonction motrice de patients adultes et enfants porteurs d’une maladie neuromusculaire, quel que soit le niveau de sévérité de leur atteinte.

Proposer une MFM à un patient nécessite la disponibilité d’un thérapeute formé ; la formation est en effet indispensable pour maintenir une bonne reproductibilité inter individuelle pour la totalité des items. Malgré des sessions standardisées d’entrainement MFM, il persiste une variabilité inter individuelle dans la procédure de cotation des items de la MFM, dépendant principalement de l’évaluateur et de ses qualités intrinsèques de cotateur. Ainsi la formation, l’humeur ou la motivation du thérapeute par exemple sont autant de facteurs difficilement contrôlables ayant des conséquences sur la cotation et sur la mesure. En fonction des qualités intrinsèques des items il y a également une différence en termes de reproductibilité inter individuelle et intra individuelle justifiant une approche automatisée et standardisée de la cotation de la fonction motrice.

L’objectif du projet est de proposer un outil d’évaluation ludique, précis et reproductible de la fonction motrice inspirée de la MFM, la Kinect MFM. L’approche par pathologie, en particulier le choix de l’ASI, est motivé par le nombre d’essais importants dans cette pathologie mais également par la préservation intacte de toutes les capacités cognitives de ces enfants en faisant une population idéale pour débuter ce projet.

 Le souhait est de proposer à des jeunes patients ASI un protocole standardisé innovant d’évaluation des fonctions motrices du tronc et des membres en utilisant la technologie proposé par l’outil Microsoft Kinect (MK). Ces fonctions motrices avaient été clairement identifiées lors de la création de la MFM il y a presque 20 ans de cela et serviront de base à la mise au point de cet outil.

Seront impliqués dans ce projet des thérapeutes spécialisés dans la passation de la MFM, des chercheurs ayant déjà une expérience dans l’application de l’outil Kinect en médecine et des chercheurs spécialisés dans l’analyse des processus socio-cognitifs et des nouvelles technologies.

Les retombées attendues de ce projet sont la création d’un outil ludique adapté à l’enfant porteur d’une ASI. La Kinect MFM permettra aux enfants de jouer le jeu choisi par le kinésithérapeute en fonction de ses spécificités (évolution de la pathologie, évaluation de caractéristiques spécifiques…) tout en permettant une mesure précise de leur fonction motrice dans un cadre clinique et/ou d’un essai thérapeutique. Pendant cette phase de jeu, tous les événements liés à la cinématique du geste seront enregistrés, capitalisés et formalisées, suivant les exigences des praticiens.

Les différentes phases de ce projet consistent en :

(1) l’identification des fonctions motrices évaluées par la MFM qui seraient les plus discriminantes dans l’ASI ;

(2) l’identification des paramètres nécessaires à la cotation de ces fonctions ;

(3) l’intégration de ces paramètres de mouvement ou de posture dans des scénarios de jeux significatifs pour l’enfant ;

(4) le développement des stratégies d’algorithme permettant la cotation des enfants ;

(5) une étude de validation de l’outil Kinect MFM dans une population d’enfants atteints d’ASI.

Le saviez-vous ?

Les adhérents, à titre individuel comme dans le cadre d’un contrat d’entreprise, bénéficient de nombreux services : tiers-payant national, remboursements simplifiés et rapides sous 48h, assistance vie quotidienne, fonds social et des services internet.

En savoir plus

Chiffres clés

  • 1,4 millions de personnes protégées,
  • 20 852 entreprises adhérentes,
  • 219 agences en France,
  • 659,5 millions d'euros de fonds propre

Espace carrières

Vous souhaitez rejoindre une mutuelle dynamique et ambitieuse, au développement rapide ? Vous souhaitez nous transmettre votre offre de compétence ?