AVC, agir vite !

Adopter les bons réflexes face à l’urgence d’un accident vasculaire cérébral (AVC) permet de diminuer de 30 % le risque de mortalité inhérent et d’en limiter les séquelles.


visuel_avc

L’AVC est provoqué par un arrêt soudain de la circulation sanguine, entrainant un manque d’oxygène du cerveau. Il existe deux types d’AVC : ischémique (80 % des cas), dû à un caillot qui bouche une artère, et hémorragique (20 % des cas), lié à une rupture d’artère du cerveau.

Quels sont les signes d’un AVC ?

Trois signes sont à identifier : une déformation de la bouche, un engourdissement ou une perte de force d’un bras ou d’une jambe et un trouble de la parole avec une difficulté d’élocution.

Un moyen mnémotechnique permet d’identifier un AVC et d’agir VITE :

V: Visage paralysé

I: Impossibilité de bouger un membre

T: Trouble de la parole

E: Évitez le pire en composant le 15

L’AVC peut avoir de graves conséquences. C’est la première cause de handicap acquis de l’adulte, la deuxième cause de démence et la deuxième cause de mortalité.

Quels sont les facteurs de risques ?

Le tabagisme, le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité, un taux de cholestérol, un alcoolisme chronique… sont autant de facteurs sur lesquels je peux agir ! L'AVC pouvant être héréditaire, il est important de connaître ses antécédents familiaux. A savoir également, le risque augmente, après 50 ans chez l’homme et 60 ans chez la femme.

Quels sont les bons réflexes ?

 Si je suis en présence d’un des signes évoqués, j’appelle immédiatement le Samu, en composant le 15. En attendant les secours, j’adopte les bons réflexes :

• j’allonge le malade et place un oreiller sous sa tête,
• je note l’heure à laquelle les premiers signes d’AVC sont survenus,
• je regroupe, si possible, les examens de santé du malade (ordonnances, examens sanguins…),
• je ne fais pas boire ni manger la personne,
• je ne donne aucun médicament.
 Pour évaluer mes risques, je fais le point avec mon médecin lors d’une visite de contrôle.

La saviez-vous ?

AVC : quel traitement ?

Les patients sont pris en charge dans une unité neuro-vasculaire (UNV). L’hémorragie d’une artère est décelée par un scanner cérébral, alors que, l’IRM permet d’identifier l’ischémie cérébrale. Dans ce cas, le traitement doit être administré dans les 4h30 suivant l’AVC.

Source : Inserm

Eovi Mcd mutuelle vous accompagne !

Nous vous proposons de vous initier gratuitement aux gestes qui sauvent par le biais de nos ateliers de prévention promotion de la santé, animés par des professionnels du secourisme.  De plus, en cas d’hospitalisation supérieure à 24h, vous disposez de nombreux services d’assistance.

Bénéficiaires d'aides, agents territoriaux...

Votre espace adhérent en ligne
Picto_Contact_site_particuliers

> Consultez vos remboursements
> Modifiez vos informations personnelles
> Accédez à vos infos contrat et votre garantie
> Effectuez vos demandes de remboursements et de reste à charge
> Découvrez tous vos avantages

Connectez-vous !

Solutions prévoyance

Il n'y a pas plus simple pour avoir l'esprit tranquille !

Nous vous proposons une gamme de solutions simples et efficaces qui vous permettent, ainsi qu'à vos proches, de vivre en toute sérénité.

Lire la suite >

Les plus
Eovi Mcd

  • Un réseau commercial expert
  • Un accompagnement personnalisé
  • Des solutions innovantes adaptées
  • Une gestion performante
  • Des services à valeur ajoutée