Lumière bleue : attention !

Devenue omniprésente dans notre quotidien, la lumière bleue pourrait avoir des effets néfastes sur la santé... Quelques conseils pour en limiter les effets.


Lumière bleue

La lumière bleue est diffusée par les écrans des ordinateurs, smartphones, tablettes, télévisions...

Présente également dans les ampoules à basse consommation utilisées dans nos logements ou encore les lieux professionnels et publics, elle est omniprésente dans notre quotidien.

Quels sont les risques ?

Le risque principal porte sur la vue : une exposition prolongée à la lumière bleue peut provoquer un éblouissement et un inconfort visuel. A terme, elle peut avoir des effets sur le cristallin et la rétine, et même contribuer à la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

L’utilisation des écrans en soirée m’expose particulièrement à des perturbations du rythme de sommeil et un retard de l’endormissement. Et à terme, à des troubles de l’attention, de la concentration, une baisse de la productivité, des maux de tête, de la fatigue...

Enfants : attention !

Les enfants sont particulièrement exposés. Leur cristallin étant en développement, il ne filtre pas efficacement la lumière.

Passer deux heures consécutives devant un appareil numérique peut suffire à entraîner de la fatigue physique et visuelle. Or des études* ont révélé que 15% des adolescents regardent 4 heures ou plus de télévision par jour et que 12% utilisent leur ordinateur au moins 4h par jour également.

Comment limiter l’impact ?

Je peux prendre quelques précautions pour limiter l’exposition à la lumière bleue. En premier lieu, je diminue les intensités lumineuses. Je restreins l’usage des sources de lumières riches en couleur bleue dans les lieux fréquentés par les enfants et dans les objets qui leur sont destinés : jouets, afficheurs lumineux, consoles, manettes de jeu, veilleuses...

Je ne fixe pas les LED, je limite le temps passé devant un écran et ne m’endors pas à côté d’un écran allumé. En cas d’usage intensif, j’utilise des verres optiques spécialement traités pour couper la lumière bleue émise par les écrans.

* Enquêtes réalisées par des chercheurs des Centers for Disease Control and Prevention, 2014

Pour aller plus loin :
Systèmes d’éclairageutilisant des diodes électroluminescentes (LED) : effets sanitaires
Rapport de l’Anses sur les effets sanitaires des systèmes d’éclairage utilisant des LED
Eclairages à LED et risques pour les yeux

Le saviez-vous ?

La lumière bleue n’est pas le seul risque sanitaire provenant des écrans.

La 3D est notamment déconseillée pour les enfants de moins de 6 ans et doit être modérée pour les moins de 13 ans.

La technique de la 3D peut induire une fatigue et des douleurs péri-oculaires, une sensation d’œil sec, des troubles de la vision, des troubles extra-oculaires (maux de tête, de cou, de dos, d’épaules), une baisse de la performance et de la concentration.

En chiffre :

70%

des adultes ayant un usage régulier d'appareils numériques ont connu des symptômes de fatigue visuelle numérique.

La plupart n'a pas eu recours à des solutions pour soulager leur malaise, par manque de connaissance.

Source : bleuenlumiere.com